Limites maximales de résidus (LMRs)

Les résidus sont des restes de produits phytopharmaceutiques qui subsistent dans ou sur notre nourriture, comme les fruits et les légumes, mais aussi dans des produits d'origine animale. Ces résidus ne peuvent pas entraîner de risques pour la santé. C'est pourquoi des limites maximales de résidus (LMR) sont définies. Les LMR sont définies sur la base de la bonne pratique agricole (BPA). Les denrées alimentaires qui ne contiennent plus de résidus que les LMR légalement définies sont sûres pour le consommateur.

Les LMR sont depuis le 1er septembre 2008 harmonisées au niveau européen dans le Règlement 396/2005. Vous retrouverez un aperçu des LMR en vigueur dans la EU Pesticides Database. Les LMR peuvent y être recherchées par substance active ou par denrée alimentaire.

La définition et la mise à jour des LMR sont un processus continu. Dans le Règlement 396/2005, il est donc prévu de revoir toutes les LMR d'une certaine substance active dans les 12 mois suivant la décision d'approbation ou de non-approbation de cette substance. Cette révision des LMR existantes a été définie à l'article 12.

Une entreprise, un Etat membre, mais aussi toutes les parties qui peuvent démontrer qu'elles ont un intérêt légitime dans la « santé » peuvent introduire une demande pour définir une LMR. La procédure de définition d'une LMR est décrite aux articles 6 à 11. Une procédure similaire doit être suivie pour la demande de tolérances d'importation.

Au niveau mondial, des limites de résidus maximales sont définies par le Codex alimentarius. Au sein de l'UE, elles ne sont toutefois valables que pour autant qu'elles soient reprises dans le Règlement 396/2005.