Nouvelles - Phytoprotection

04/06/2019

Les produits BELOUKHA, KALINA et KATAMISA sont autorisés pour l’usage contre la croissance excessive des tiges et des feuilles en houblon pour une durée de 120 jours à partir du 05/06/2019 jusqu’au 02/10/2019 inclus.

04/06/2019

Les limites maximales des résidus (LMRs) pour la substance active quizalofop-P-éthyl ont été revues au niveau européen, ce qui implique des modifications de certains usages de produits phytopharmaceutiques à base de cette substance active.

04/06/2019

Les limites maximales des résidus (LMRs) pour la substance active mandipropamide ont été revues au niveau européen, ce qui implique des modifications de certains usages du produit REVUS à base de mandipropamide.

22/05/2019

Un nombre de produits sont autorisés pour l’usage contre la cercosporiose et la ramulariose en betteraves sucrières, betteraves fourragères et betteraves rouges pour une durée de 120 jours à partir du 15/06/2019 jusqu’au 12/10/2019 inclus.

20/05/2019

L’autorisation du produit AVADEX 480 (7785P/B) est retirée à la demande du détenteur d’autorisation.

17/05/2019

Le permis de commerce parallèle du produit PIRIMOR (1031P/P) est retiré à la demande du détenteur du permis.

17/05/2019

Le permis de commerce parallèle du produit SCALA (1023P/P) est retiré à la demande du détenteur du permis.

08/05/2019

Les données de ventes annuelles de produits phytopharmaceutiques forment une information essentielle pour beaucoup d’acteurs sociétaux et notamment tous ceux qui s’intéressent au développement durable de l’agriculture. Cette information est désormais disponible sur notre site.

07/05/2019

Le produit BENEVIA est autorisé pour l’usage contre Drosophila suzukii, la mouche du chou, la mouche de l’oignon et le thrips en différentes cultures à partir du 15/06/2019 jusqu’au 12/10/2019 inclus.

06/05/2019

Chaque année, notre service organise une séance d’information et de discussion sur les produits phytopharmaceutiques. En 2019, les thèmes suivants ont été abordés: nouveaux développements dans l’évaluation des produits phytopharmaceutiques, autorisations pour circonstances urgentes, perturbateurs endocriniens et possibilité de dispense d’introduction des études. Près de 200 participants ont pu apprécier cette session.