Nouvelles - Phytoprotection

12/06/2018

Les règlements modifiant les conditions d’approbation de la clothianidine, de l’imidaclopride et du thiaméthoxame ont été publiés. Les autorisations de produits phytopharmaceutiques seront modifiées ou retirées. Seules les applications en cultures sous protection resteront autorisées.

12/06/2018

Depuis plusieurs années, il est constaté que du phosphonate est additionné dans les engrais NPK. Ceci est illégal vu que le phosphonate n’est pas une substance nutritive.

08/06/2018

Le 31 mai 2018, le 60ème anniversaire du Comité d’agréation des pesticides à usage agricole a été fêté lors d’une journée d’information organisée par le service des Produits phytopharmaceutiques et Engrais du SPF Santé publique, Sécurité de la Chaine alimentaire et Environnement.

07/06/2018

Au cours des 60 dernières années, les exigences en matière de données n’ont fait que croître, et l’évaluation des produits phytopharmaceutiques pour la santé humaine et l’environnement est devenue plus sévère. En même temps, il s’avère que le nombre de substances hautement toxiques a diminué de façon significative et démontrable au niveau de l’UE.

01/06/2018

Le produit SPOTLIGHT PLUS est autorisé pour l’usage contre la croissance excessive des tiges et des feuilles en houblon pour une durée de 120 jours à partir du 01/06/2018 jusqu’au 28/09/2018 inclus.

01/06/2018

Les produits BELOUKHA, KALINA et KATAMISA sont autorisés pour l’usage contre la croissance excessive des tiges et des feuilles en houblon pour une durée de 120 jours à partir du 01/06/2018 jusqu’au 28/09/2018 inclus.

30/05/2018

Les autorisations des produits phytopharmaceutiques AGROXONE 750 (6463P/B) et AMISTAR XTRA (9503P/B) sont retirées à la demande des détenteurs d’autorisation.

24/05/2018

L’utilisation des produits phytopharmaceutiques à base de diquat en houblon n’est plus autorisée dès maintenant afin d’éviter des dépassements des limites maximales de résidus (LMRs).

18/05/2018

Des études récentes selon lesquelles le glyphosate causerait des dommages à la santé à des doses considérées comme sûres ne contiennent en réalité pas d'informations troublantes. Les effets potentiels sur l'ADN n'ont même pas été examinés du tout.

17/05/2018

L'autorisation en myrtilles et airelles rouges de plusieurs produits phytopharmaceutiques a été retirée car cet usage n’est pas couvert par la limite maximale de résidus en vigueur.